22/1/10/2011

Publicités
Published in: on 22 octobre 2011 at 19 h 38 min  Comments (5)  

MY OWN PRIVATE IDAHO

Mike et Scott vivent parmi les marginaux de Portland, partageant leur solitude, les drogues et les hommes ou femmes à qui ils se vendent. Mike est introverti, homo et souffre de crises de narcolepsie. Enfant abandonné, il est obsédé par l’idée de retrouver sa mère. Scott, lui, est le fils du maire de la ville, un homme qu’il déteste et qui cherche à lui imposer un avenir tout tracé. Ensemble, ils prennent la route pour retrouver la mère de Mike. Le voyage les mène en Idaho, puis en Italie ou leurs destins va basculer .

MON AVIS

Les deux héros se rencontrent dés le début du film , ils se prostituent: le premier Mike car il est en perdition et a bessoin de survivre

le deuxième Scott pour s’opposer à son père qui est un haut magistrat de la ville : il n’a absolument pas bessoin  d’argent pour vivre .

Ce film est un road movie qui nous emmenet non seulement à travers les états-unis mais aussi en Italie .

 la fin du film est « traumatisante » car scott n’a pas fini de surprendre et on peut se demander ce que va devenir Mike car on peut imaginer plusieurs fins possibles

 De plus ce film m’a aussi touchée car Gus van sant s’est inspiré de la pièce de théatre « henri IV » de Shakespeare et du Prince hal afin de créer le personnage de Scoot : antihéros sombre et tourmenté en quete d’identité ;  du coup ce film de part les dialogues pourrait sembler atypique mais ces derniers sont très bien transposés au 20ème siècle.

Ce film est trés émouvant il m’a bouleversée .

Published in: on 17 octobre 2011 at 20 h 11 min  Comments (5)  

LES ARCANES DU CHAOS

la vie de yael   bascule dans le cauchemar quand les ombres envahissent ses miroirs,   , des  étranges messages l’invitent à regarder de l’autre côté du monde. Qui sont ces hommes  qui tentent de la détruire?

Esotérisme , codes secrets, sectes millénaires. Des entrailles de Paris aux Tours de Manhanttan  , Maxime Chattam entraîne le lecteur dans une terrifiante course contre la montre et contre la mort.

MON AVIS :

Dés le début de ce roman on est tout de suite plongé dans une ambiance paranoïaque et angoissante : on se sent trés vite à la place de Yael mais au fur et à mesure des pages la théorie du complot gouvernemental  m’a un peu lassée et j’ai eu une impression de déjà vu  . De plus on  n’ apprend rien de neuf  coté histoire, esoterisme , sectes  dans ce livre et la fin m’a paru décevante . 

le livre se laisse lire néanmoins facilement on ne s’ennuie pas mais maxime chattam a  déjà fait nettement mieux .

Published in: on 17 octobre 2011 at 19 h 46 min  Laisser un commentaire  

THIS MUST BE THE PLACE

 Cheyenne est une ex rock star du rock  qui a gardé son look gothique   , à 50 ans il vit retiré dans un manoir irlandais avec sa femme où il sombre dans une routine déprimante et reste figé dans  son passé rongé par ses remords . La mort de son père   le ramène aux états-unis , il va alors découvrir qui était réellement ce dernier et décide de poursuite la quête de son père à savoir la recherche d’un officier nazi qui l’avait humilié en camp de concentration.

Mon avis :

on peut découper ce film en deux parties : dans la première , le réalisateur dresse le portrait d’un anti héros athypique et farfelu tant dans sa personnalité que dans la vie qu’il mène car il a arreté la musique pour des raisons qu’on va découvrir au fur et à mesure du film ; son quotidien est fait de courses au supermaché , il discute avec le peu d’amis qui lui reste mais on sent bien que cet homme est en mal de vivre et qu’il sombre vite dans un ennuie terrible .

Dans la deuxième partie son père meurt il part donc aux états unis et là commence un road movie à travers le pays afin de retrouver l’homme que pourchassait son père ; sur sa route il va croiser des personnages burlesques il va alors sans s’en rendre compte faire la  quête de sa propre personnalité et la veangeance qu’il va assouvir se fera à l’image du personnage de manière innatendue et trés originale .

La conclusion du film va surprendre car on ne s’attend pas du tout à une telle fin .

C’est donc l’originalité de cet antihéros et du scénario qui font tout le charme de ce film sans compter les réparties bourrées d’humour de Cheyenne car on rit aussi beaucoup dans ce film : les dialogues sont percutants.

Sean penn une fois de plus m’a bluffé par sa performance car on peut lire tous les sentiments qu’il éprouve uniquement à travers son visage , sa composition est saissisante dans la démarche, dans l’allure, le verbe et la voix ; il est méconnaissable et vraiment trés émouvant.

j’irais volontiers revoir ce film que j’ai vu en V.O je ne suis p as sure qu’on arrive à synchroniser parfaitement ce film en français tant la voix de Sean Penn est remarquable:lui seule pouvait composer un tel rôle .

Published in: on 1 octobre 2011 at 19 h 34 min  Comments (3)