CHANSON D’OCTOBRE

Publicités
Published in: on 4 octobre 2012 at 19 h 18 min  Comments (2)  

JEANNE D’ARC

Je suis allée voir le film Jeanne d’Arc de Luc Besson me disant oh lala ! qu’est ce que ça va donner coté hisorique et bien ce fut une très bonne surprise.

En premier Luc Besson nous évite le cliché de la petite Jeanne gardant ses moutons heureusement car au final si on regarde l’histoire de plus prés , on ne sait rien de Jeanne enfant, pas plus qu’ on ne connait sa condition sociale ni ce que faisaient ses parents.

Mais le réalisateur fûté passera vite sur l’enfance de cette dernière en évitant de sombrer dans les clichés, nous montrant déjà une enfant prête à se battre qui découvre une épée , traumatisée par l’incendie de son village par les Anglais et l’assassinat de sa soeur auquel Jeanne assite horrifiée et traumatisée à vie .

Coté historique Luc Besson a tout respecté preque au pied de la lettre, il a simplifié en revanche l’histoire déjà trop complexe , examinant pendant plus d’un an les écrits du procés de Jeanne
dont il se se servira lors de la dernière partie du film : le procés de Jeanne .

Il a quand même pris quelques libertés avec l’histoire préférant axer son film sur le personnage de Jeanne .

Cette période sombre du moyen-âge est parfaitement bien décrite , les scènes de batailles sont très réussies , les costumes sont grandioses tout est majestueux dans ce film .

De plus il a su utiliser le fantastique lors des apparitions des visions et des voix de Jeanne en insistant plus sur st Michel sachant qu’ elle entendait 3 voix : ste Catherine, st Michel et ste Marguerite.

Cependant il choisira de faire apparaître beaucoup plus st Michel , ce que je n’ai pas compris mais cela n’appartient qu’à lui.et cela ne gêne en en rien l’ histoire du film

Dans le film Jeanne aura la vision du Christ et de sa Consience mais ceci n’est que pure fiction et ne gene en rien la compréhension du film :c’est meme tout le contraire, c’est donc un sacré tour de force que réussit Luc Besson qui n’a pas voulu non plus s’eterniser sur les scènes de bataille donc il passera vite fait sur celle d’Orléans ,Jeanne chassant sur une phrase l’armée «  anglaise »

Ne sachant comment voyait Jeanne , Luc Besson fut bien obligé d’inventer ces scènes abordées de manière fantastique et c’est une réussite car le spectateur est aussi happé par ces visions : ces scènes sont tellement bien réalisées que le spectateur se sent à la place de Jeanne .

Coté fantastique , il y a aussi la conscience qui apparaît dans la prison de Jeanne aprés son arrestation sous la forme d’un vieillard (Dustin Hoffman) , d’un enfant , d’un homme à cheveux longs et Jeanne a même du mal à comprendre qui est cet homme au départ, au meme titre que le spectateur.

La force de Luc Besson est d’avoir convaincu et les croyants en Jeanne et les non croyants ,posant très subtilement le débat schizophrénie ou vraies visions envoyées par le ciel : on est libre de croire ce que l’on veut sans provoquer une polémique religieuse car les personnages eux mêmes se posent la question : l’écuyer de Jeanne lui dit à un moment «  arretez vous ,n’en faites pas une affaire personnelle, votre rôle était peut etre juste de faire couronner le dauphin » et Jeanne répond « mais je n’entends plus de voix » l’ écuyer lui dit alors «  justement c’est peut être un signe , arretez »

Alors signe du ciel , ou Jeanne s’est elle entêtée dans une guerre personnelle, tout le monde y trouvera son compte .

la reconstitution historique est étonnante , Luc Besson dépeint cette fin de guerre de cent ans en se souciant des moindres détails: costumes , choix des paysages pour le tournage , souci du détail dans l’histoire quand Jeanne doit reconnaitre le dauphin parmi plusieurs hommes , le secret qu’elle lui confie et que seule Jeanne et le roi connaissent , même le spectateur ne saura rien de ce secret car arprés m’ être penchée dans les livres, effectivement Jeanne aurait bien révélé un secret au dauphin que lui seul pouvait connaître . Donc Luc Besson a peaufiné son histoire à partir de livres avec énormément de minutie .
Il raconte avec une grande précision historique la manière dont le roi à trahi jeanne et la manière dont les bourguignons se sont alliés aux anglais pour faire tomber jeanne .

un casting franco américain très juste est un choix de rêve

Mila jovovitch en tete: belle , tourmentée mais fonceuse et battante
Vincent cassel :Gilles de Rais
John Malcovitch dans le rôle de Charles VII excelle
faye dunayway dans le rôle de la mère du roi ( Yolande d’Aragon ) joue une fois de plus très bien ,ça faisait longtempts que j’attendais son retour dans un grand rôle .

Pascal grégory habitué aux films historiques « il avait joué dans la reine margot »  le rôle du duc d’Alençon
sans oublier uneapparition très remarqué de Dustin Hoffman dans le rôle de la conscience de Jeanne ,

Luc Besson a du une fois de plus faire appel aux américains pour pouvoir tourner un film historique où il a su ajouter le fantastique .

A chaque fois il doit s’exiler aux etats unis fautede moyens financiers en france car celle -ci n’ose pas relever ce genre de défi

LucBesson ose prendre des risques et à chaque fois il réussit et rélève un défi très audacieux,

RECOMPENSES cependant peu nombreuses à mon goût

Cesar 2000 pour les meilleurs costusmes
César du meilleur son
Prix Lumière 2000 pour le meilleur film et le meilleur réalisation

Published in: on 1 octobre 2012 at 15 h 14 min  Comments (3)