CHANSON DE FEVRIER

La vie c’est méchant.
On l’imagine comme un jeu d’enfant,
Légère comme un marelle plus belle qu’un cerf volant.
C’est que du vent.

La vie c’est violent.
Sans prévenir la vie montre des dents .
Souvent nos fleuves tranquilles se déchainent en torrents.
La vie c’est violent.

Chanter la vie est belle en plein tourment
Me fait pousser des ailes juste le temps
D’admirer l’essentiel tout simplement.
Les pieds dans le vide crier je suis vivant.

Hé ho hé ho
Je suis vivant !
Hé ho hé ho ho ho ho ho.

La vie c’est dément
Sans préavis la vie coupe le courant
Souvent les premiers à partir pensent avoir le temps
La vie tu mens

La vie c’est devant
Bonheur en prime à bout portant
Reste à trouver les clefs pour aller de l’avant
Évidemment

Chanter la vie est belle en plein tourment
Me fait pousser des ailes juste le temps
D’admirer l’essentiel tout simplement.
Les pieds dans le vide crier je suis vivant.

Chanter la vie est belle en plein tourment
Me fait pousser des ailes juste le temps
D’admirer l’essentiel tout simplement.
Le cœur dans le vide crier je suis vivant.

La vie simplement
Ne donne rien qu’elle ne reprend.

Hé ho hé ho
Je suis vivant !
Hé ho hé ho ho ho ho ho.

Hé ho hé ho
Je suis vivant !
Hé ho hé ho ho ho ho ho.

Les pieds dans le vide
Vivant
Mon cœur dans le vide
Est-ce que tu l’entends
Ho ho ho ho

La vie simplement.

Publicités
Published in: on 31 janvier 2013 at 14 h 21 min  Comments (2)  

L’ANNEE DU DRAGON

anne

SYNOPSIS

Stanley White (Mickey Rourke), policier reconnu et ancien du Vietnam, est muté à Chinatown, New-York. Décidé d’en finir avec la mafia chinoise et un certain Joey Tai (John Lone), jeune homme d’affaires ambitieux à la tête d’un vaste trafic d’héroïne, White se heurte à ses supérieurs qui souhaitent davantage le voir s’en prendre à des petits voyous qu’à des gros bonnets.
(source allocine.com)

Mon avis :

Comment décrire se film qui soulève tellement de questions et qui est vraiment complexe.

C’est un film sur la mafia : en général ce genre de films ne m’interesse pas du tout pourtant Oliver Stone et Mickael Cimino soulèvent bien des problèmes à travers cette histoire

Une des questions fondamentales du film est de savoir si le système doit se taire face à la mafia , si on doit partir en guerre contre tous les parrains et ce qu’ils font comme abominations tel le héros ou si comme le stipule le chef de la police on fait un arrangement à l’amiable avec ces mafieux afin qu ‘ il y ait le moins de « casse possible «  la solution à ces questions , on l’a à la fin de ce film mais laquelle choisir et dans tous les cas tout est déplorable .

Tout le film repose sur le personnage ambigü et complexe de Mickey Rourke qui est très fouillé psychologiquement , on a envie de dire que c’est un anti-héros et un héros en même temps.Un antihéros car il est d’ une grande arrogance mais cette dernière cache un mal être profond ; en effet il est aigri, il a fait la guerre du Vietnam et il est en veut à tous les asiatiques , il est raciste par moment , il délaisse sa femme pour s’occuper de chasser les mafieux et lorsque que le parrain de la triade chinoise est assassiné et qu’il y a un nouvel autre parrin sanguinaire il va alors faire sa croisade personnelle et foncer tête baissée sans se préoccuper des gens qu’ils va entraîner dans son histoire .

Au delà du Vietnam , ce qui le hante c’est le fait que les politiques passent au dessus des lois et ne s’occupent plus des injustices envers les citoyens qui sont dans leur bon droit et il y a une démission du gouvernement qu’il ne peut pas cautionner .

Et c’est un héros car il va tout faire et il est le seul à vouloir se battre quitte à aller seul au combat ; face à cette corruption il va désobéir aux ordres , il va tout sacrifier pour ne pas laisser tomber les victimes de fusillades mafieuses , il est très seul , il n’a plus un ami qui le comprenne car mieux vaut se taire face à la mafia et c’est d’ailleurs bien souvent qu’on le voit pleurer .

Il y a aussi le personnage du parrain interprété par Ronnie Chang : dés que celui ci va arriver au pouvoir , le film devient une guerre entre les deux hommes : nom du parrain il est charismatique , avec beaucoup d’envergure , le personnage est aussi très fouillé : il a ses raisons de faire cela mais son ambition est dévorante , elle agace même les autres membres de la mafia car il ne se fait pas discret et commet crimes sur crimes .

Du coup Mickey Rourke décide de son propre chef de s’allier avec un policier chinois : il lui fait infiltrer l’entourage du nouveau parrain et il va pouvoir compter sur l’appui d’ une journaliste chinoise qui va enfin accepter de ne pas faire partie de ces médias qui étouffent les affaires : la guerre est donc déclarée .

Le héros devra sacrifier énormément de choses dans sa vie et faire face à de nombreuses épreuves dont on ne sait pas s’il va pouvoir s’en sortir indemne mentalement .

Oliver stone et Mickael Cimino cependant ne mettent pas tous les chinois dans le « même panier ainsi Mickey Rourke va au fur et à mesure du film connaître l’histoire des 1er immigrants chinois en Amérique et c’est en se sens que le film est intéressant c(‘est qu’ au delà de l’histoire on apprend beaucoup sur la vie de la communauté chinoise et moi qui suis passionnée par l’asie , j’ai été vraiment intéressée par cet aspect .

Les acteurs sont remarquables : Mickey Rourke offre encore une fois de plus , de multiples facettes de son talent d’acteur , il joue avec une aisance remarquable et il donne vraiment de l’ampleur au personnage ; je pense que si ce n’était pas lui qui avait tenu ce rôle , le film n’aurait pas eu cette ampleur et je tiens à féliciter les acteurs asiatiques car celui qui joue le rôle du parrain n’est pas connu mais il mérite d’être cité : Ronnie Chang

La journaliste chinoise interprétée par Ariane Koizumi est aussi remarquable dans son rôle et elle apporte beaucoup au film ,elle non plus n’est pas connue et c’est dommage ; j’ai aussi une pensée pour l’acteur qui infiltre la mafia et qui joue aussi à merveille : Dennis Dun,

Ce film est une véritable réussite Mickael Cimino une fois de plus ne me déçoit pas car il a fait de ce film au final une enquête minutieuse dans le monde de la commuauté chinoise et sa réalisation est remarquable , le film repose aussi sur cette dernière qui nous tient en haleine durant 2h15 .

Les dialogues entre les asiatiques sont en mandarin sous titrés par souci d’authenticité.

Oliver Sone qui a coécrit le film a une fois de plus fait un très beau scénario s’inspirant de sa propre vie puisqu’ on sait qu’il a fait le Vietnam et que ça le hante ;il a sans doute contribué à apporter beaucoup au personnage de Mickey Rourke et on a vraiment l’impression par moment que c’est sa croisade qu’il décrit , on sait que Oliver Stone et le gouvernement américain cela fait deux et il dénonce à chaque fois les méfaits de ce dernier .

Bref un grand film qui date de 1983 que j’ai vu et revu avec plaisir .

Published in: on 18 janvier 2013 at 14 h 03 min  Comments (2)  

CHANSON DE JANVIER

gros coup de coeur pour ce deuxième extrait de l’album super welters

Je traîne mes semelles sur le trottoir d’en face,
Je te retourne à droite et je te frôle,
T’as ton blouson noir sur les épaules,
Comme une inconnue dans la glace,
Je plonge dans le métro, les murs de tôles,
La ligne neuf sur ta frange, ça fait drôle,

Peut-être que je suis bizarre,
Peut-être qu’il est un peu tard,
Et si j’étais bizarre,

Je traîne mais il y a du vent dans les branches,
Du chagrin mystérieux et des taxis fous,
J’oserai jamais te parler et je m’en fous,
Comme un chien perdu un peu sérieux,
Je traîne mes semelles, derrière mes verres bleus,
J’en grille une, ça calme, je suis fiévreux,

Peut-être que je suis bizarre,
Peut-être qu’il est un peu tard,
Et si j’étais bizarre,
Peut-être qu’il est un peu tard,

Je traîne dans les rues de la modernité,
Dans mon train de banlieue bondé,
Je braque mon Canon sur ses cheveux noirs,
Pour la garder dans ma mémoire,
Je traîne avec ma chemise froissée,
A la station, où je l’ai croisé,

Peut-être que je suis bizarre,
Peut-être qu’il est un peu tard,
Peut-être, j’étais bizarre,

Paroles trouvées ici : http://www.parolesdeclip.fr/peut-etre-raphael.html

Published in: on 14 janvier 2013 at 21 h 29 min  Comments (2)  

CHANSON COUP DE COEUR

L’ADVERSAIRE

Tu tapes toujours au creux de ma blessure
Si j’ai des bleus, ça te rassure, ça te rassure
Tu tapes toujours au milieu de la plaie
Si moi j’ai mal, toi ça te plait, toi ça te plait
Tu prend la peine le temps qu’elle devienne le mot de la fin

A quoi ça a sert un adversaire ?
On n’y gagne rien, on n’y gagne rien
C’est bon pour les guerres, les jeux, ou l’enfer
Ça ne sert a rien, ça ne sert a rien
D’être un adversaire plus qu’un être humain

Tu tapes toujours quand je relève la tête
Si je tends la main, tu la rejettes, tu la rejettes
Tu tapes toujours quand je me sens plus fort
Si je rends les coups, tu frappes encore, toi tu frappes encore
Je prends ta peine le temps qu’elle m’apprenne a te voir enfin, te voir enfin

A quoi ça sert un adversaire ?
On n’y gagne rien, on n’y gagne rien
C’est bon pour les guerres, les jeux, ou l’enfer
Ça ne sert a rien, ça ne sert a rien
D’être un adversaire plus qu’un être humain, humain….

Tu tapes toujours à la moindre faiblesse
Si tu n’y changes rien, moi je te laisse, je n’y gagne rien, moi je te laisse, je n’y gagne rien

A quoi ça sert un adversaire ?
On n’y gagne rien, on n’ y gagne rien
C’est bon pour les guerres, les jeux, ou l’enfer
Ça ne sert a rien, ça ne sert a rien
D’être un adversaire plus qu’un être humain, humain

paroles et musique Emmanuel Moire

Published in: on 13 janvier 2013 at 17 h 51 min  Comments (2)  

LA DAME EN NOIR

la dame en noir

SYNOPSIS

Arthur Kipps, jeune notaire à Londres, est obligé de se rendre dans le petit village perdu de Crythin Gifford pour régler la succession d’une cliente récemment décédée. Dans l’impressionnant manoir de la défunte, il ne va pas tarder à découvrir d’étranges signes qui semblent renvoyer à de très sombres secrets. Face au passé enfoui des villageois, face à la mystérieuse femme en noir qui hante les lieux et s’approche chaque jour davantage, Arthur va basculer dans le plus épouvantable des cauchemars…

mon avis :

Dés la première scène du film , on est pris dans une scène d’horreur à glacer le sang ; d’emblée le climat est oppressant et on commence à retenir son souffle.

Lorsque Arthur Kipps se rend dans un village afin de régler la succession de la maison d’une cliente , il ne s’attend pas à être rejeté par les villageois qui semblent protéger un secret : d’ailleurs à peine arrivé , des enfants meurent dans des conditions mystérieuses ..

Arhur ne veut pas baisser les bras , il se rend donc dans la maison de la défunte qui se situe dans les marais isolés par la mer dès la marée montante , on se retrouve donc par moment dans un huis clos avec le héros dans une vielle maison où vont se déclencher des phénomènes surnaturels , visions de fantômes , objets qui bougent tout seuls , une mystérieuse dame en noir apparaît à Arthur dans le jardin de la demeure : au fur et à mesure qu’elle va se rapprocher du héros , la mort s’abat encore plus .

Arthur s’accroche , voulant régler au plus vite cette succession afin de retrouver son petit garçon dont il a la charge depuis que sa femme est morte en couches : seul dans la bâtisse, il va retrouver des papiers qui lui font découvrir une sombre vérité qui pourrait bien tout expliquer .

Ce qui fait la force de ce film , c’est la réalisation , il règne en permanence une oppression éprouvante ,
On est au début du 20ème siècle siècle dans un village reculé de l’Angleterre , l’atmosphère du village contribue à cette sensation d’étouffement qu’on ressent tout au long du film .
La bâtisse est isolée sur un îlot dans le marais , pour peu on penserait au Mont St Michel , on aperçoit juste comme paysage la plage et une vieille croix en bois qui elle même réussit à nous faire peur de par sa vétusté

Tout au long du film , les événements vont aller crescendo pour déboucher sur un dénouement auquel on ne s’attend pas mais qui contribuera à une sensation de malaise y compris après le film .

Le réalisateur :: James Watkins a eu la bonne idée de jouer sur des jeux de lumières ; on aurait pu penser que lors d’apparitions de fantômes ou de scènes tragiques , les scènes deviendraient plus obscures mais c’est l’inverse qui se produit : en effet toutes les scènes sombres sont renforcées par une forte lumière afin d’ augmenter la peur du spectateur ;

La musique de  : Marco Beltrami y est aussi pour beaucoup , elle est , à l’image du film , suffocante et éprouvante et il y a parfois absence de musique ce qui rend les scènes difficiles encore plus dures car on entend juste le bruit des pas qui courrent sur le plancher ou les grincements des objets qui bougent .

Daniel Radcliffe que je n’avais vu que dans Harry Potter 1 montre là tout son talent d’acteur, il incarne à merveille le personnage du notaire du début du siècle dépressif, blafard , il a les cheveux teints en noir pour les besoins du film et des lentilles bleues qui contrastent avec la paleur de sa figure ce qui renforce la détresse du personnage .

Tous les acteurs jouent parfaitement bien , j’ai passé un extrêmement bon moment devant ce film que je ne peux que recommander .

C’est un excellent film d’horreur dont on a du mal à ressortir indemne , ce dernier a été inspiré par le livre « la dame en noir «  de la romancière anglaise Susan Hill.

Published in: on 13 janvier 2013 at 17 h 33 min  Comments (2)  

SUPERNATURAL

supernatural

Deux frères, Sam  et Dean Winchester , chasseurs de créatures surnaturelles, sillonnent les États-Unis à bord d’une Chevrolet Impala noire de 1967 et enquêtent sur des phénomènes paranormaux (souvent issus du folklore ) , des superstitions, mythes et légendes urbaines américaines, mais aussi sur des monstres surnaturels tels que les fantômes, loups-garous, démons,vampires…).
De manière générale, chaque épisode se déroule dans un lieu différent du pays et correspond à une enquête sur un phénomène paranormal.

Dés la saison 1 j’ai accroché à cette série à cause justement du coté paranormal et de tous les thèmes qui étaient abordés .

Eric krypte avait travaillé au côté de Chris carter pour la série X files et Millenium donc quand j’ai vu son nom au générique je ne pouvais être que ravie .

Au fur et à mesure des saisons ,je suis devenue de plus en plus accrochée ,La série , pour moi, ne sombrait pas dans la routine bien au contraire malgré des sujets vus et revus dans diverses séries : de plus je retrouvais dans les 3 premières saisons un peu l’univers de X files ce qui n’est guère surprenant dans les épisodes sur le paranormal .

Cependant à la fin de la saison 4 , l’histoire bascule sur la lutte entre le bien et le mal , une lutte entre les anges et les démons et là en revanche le scénario me convient moins , Et dans cette saison 4, on retrouve des épisodes sur le paranormal qui entrecoupent les épisodes sur cette guerre entre les anges puis à la fin de la saison on sombre carrément dans l’apocalypse et on se demande comment vont finir les deux frères winchester .

Dans la saison 5 je dois avouer que je suis pour le moment fortement déçue car Erik Krypte nous fait un almagame coté religieux avec les anges , les archanges , les démons et on finit par ne plus savoir qui est qui , on se perd , et il y a de moins en moins d’ histoires surnaturelles.

Donc déception pour cette saison 5 et j’ai l’impression qu’Erik Kripe a voulu faire comme dans X files sur la saison 7 où il s’était penché sur le «  devin » sauf que dans X files c’était bien abordé, Dans millenium , il aborde aussi le thème de l’apocalyse et quand j’ai vu qu’il reprenait ce thème dans supernatural je me suis dit «  le pauvre homme il « psychote » sur la fin des temps » ou peut etre qu’il se pose personnellement des questions religieuses mais dans supernatural ça ne passe pas hélas , Dommage car la série s’enlise dans les saisons 6 et 7 et j’ai donc arrêté de regarder cette série car on a de moins en moins d’histoires surnaturelles , on continue sur cette lutte entre les anges et on recherche ce qui a fait le charme de cette série .

Alors peut être que c’est moi qui n’ai pas adhéré tout simplement à la suite car le scénario ne me convenait plus dans le sens où l’histoire est tirée pas les cheveux et surtout on recherche le surnaturel et le paranormal car c’est ce qui me plaisait le plus dans cette série .

Les acteurs sont remarquables Jared Paladecki et Jensen Ackles jouent parfaitement bien ; la base de la série repose aussi sur l’opposition des caractères des deux frères et les situations dramatiques sont sauvées par les propos humoristiques de Dean car il y a beaucoup d’humour ,

J’ai retrouvé avec plaisir Steven Williams en chasseur de démons (rufus ) qui a un rôle régulier :il jouait l’agent X dans X files et a souvent joué dans des séries fantastiques , lui qui avait débuté dans 21 Jump Street abien réussi sa reconversion

On retrouve aussi Mitch Pileggi  qui a joué durant les neufs saisons d’X files le rôle de Walter Skinner .
Les personnages féminins jouent aussi très bien : Alona Tal dans le rôle de Joe , Loren Cohan dans le rôle de Bella et Kattie kassidy dans celui de Ruby .
J’ aime beaucoup le personnage de Bobby et son coté grincheux et d’une manière générale tous les acteurs sont excellents ce qui fait aussi la force de cette série qui j’espère ne va pas s’enliser : je ne suis pas encore allée jusqu’à la saison 7 mais ce que je vois pour le moment dans la 5 ne m’incite hélas pas à voir la suite par contre je garde un excellent souvenir des 4 premières saisons ,
Il est dommage que le scénariste veuille à tout prix nous parler de l’apocalype car il surfe sur la mode qui s’est installée depuis un moment et qui veut à tout prix parler ce genre de chose mais là pour le coup, je sature car bon nombre de séries , y compris les médias, se penchent sur le sujet et donc, je le répète, je n’adhère pas .

Published in: on 8 janvier 2013 at 16 h 11 min  Comments (4)  

BILAN MUSICAL DE LA FIN DE L’ANNEE

EMMANUEL MOIRE

je n’en pouvais plus d’ entendre «  mon essentiel » dans le roi soleil , je zappais chaque fois que j’entendais cette chanson où que le clip passait à la télévision jugeant l’interprète sans intérêt et de plus il chantait avec Christophe Mae que je n’apprécie pas , mais pas du tout donc j’ai saturé et puis j’ai découvert en Emmanuel Moire une personne sensible , d’une grande humilité et seule , ce qui est rare pour un artiste .
J’ai décidé d’acheter son premièr album « là ou je pars » et c’est une réussite : il a une voix magnifique qui s’étend sur plusieurs octaves et surtout très émouvante . Hier , en allant à la fnac , je suis tombée sur son deuxième album «  l’équilibre »  pour 7 euros , je pouvais me l’offrir et même si le style de musique est différent du premier, on reste dans l’émotion.Emmanuel impose son style et son univers empli d’émotions ,les thèmes restent à peu prés les mêmes : la solitude de l’artiste une fois le rideau fermé , la mort de son frère jumeau qui donnera naissance à une très belle chanson «  sois tranquille » , l’adversité envers soi même et la volonté d’avancer malgré les coups du sort .
Et quand on le voit danser sur cette chanson dans « danse avec les stars  » je crois qu’il n’y a plus rien à dire .

NiCOLAS SIRKIS EN SOLO

J’ ai trouvé l’album solo « dans la lune de Nicolas Sirkis » qui est sorti en 1999 c’est dire le retard que j’ai pris , mais mieux vaut tard que jamais . J’ai découvert un personnage loin du groupe rock , l’homme que l’on ne connait pas , authentique , sincère qui tombe le masque pour mieux se livrer .

Il a une très belle voix , les chansons sont loin du style d’indochine , elles ne sont pas noyées dans les guitares électriques , j’ai donc été très agréablement surprise . Nicolas Sirkis a ,pour ma part, cette faculté de pouvoir toujours surprendre son public et il réussit parfaitement .
Cet album comprend pas mal de reprises dont une de ballade écossaise très mélodieuse «  jusqu’au fond du trou »

DAVID HALLYDAY

J’aime en général ce que fait David Halliday , j’avais été conquise par son dernier album « un nouveau monde » et il me manquait un album pour compléter ma collection , s’intitulant tout simplement « David Halliday » sorti en 2009 : j’ai beaucoup aimé .

Les paroles des chansons sont de Jean Patrick Capdevielle que j’aime beaucoup en tant qu’artiste, les mélodies sont toutes de David Halliday on retrouve donc son style que j’affectionne ,sa voix qui devient encore plus belle lorsqu’il bascule en voix de tête

Ma chanson préférée est celle dédiée à TonyScotti : son beau père «  père de personne » qui sonne à nouveaucomme une charge contre son père puisqu’à travers cette chanson ,on comprend bien qu’un homme qui ne l’a pas mis au monde , a tout de même été là pour voir ses premières défaites , ses premières victoires , un homme qui lui a tout donné tout en lui apprenant l’essentiel pour grandir .

David a la sensibilité des slaves , cela se ressent tout au long de ses albums et la blessure de l’absence d’un père est omniprésente sur chacun de ces derniers .

CIRCUS

Lorsque Calogero a annoncé qu’il arrêtait sa carrière solo j, ‘ai frémi et puis il a annoncé avoir envie de rechanter en groupe et là je me suis dit pourquoi pas : je l’avais connu à ses débuts avec son groupe les « Charts » où il chantait avec son frére Gioacchino et là il a réussi un véritable tour de force en réunissant le chanteur Stanilas avec qui il avait enregistré un duo «  la débâcle des sentiments «  qui avait cartonné . Il a proposé à son ami et collaborateur de ses disques Philippe Uminski de chanter aussi dans ce groupe, ils seront rejoints par Karen Brunon et Elsa Fourlon .

Pour Calogero , le principe de base était que tout le monde puisse non seulement chanter mais être aussi instrumentiste :Stanilas jouant du piano et de l’orgue , Calogero ,on le sait, est à la basse et l’harmonica , Phillipe Uminski à la guitare et au piano ,Karen brunon est violoniste (prix de conservatoire ) et Elsa Fourlon est guitariste et violoncelliste .

Au final , il se dégage de cet album une véritable magie car les voix s’entremêlent à merveille , chacun gardant sa propre personnalité , Calogero est sur le même plan que les autres , il accepte le retrait nécessaire pour se fondre dans le groupe .

Je dis donc chapeau bas à l’initiative de Calogero qu sait se renouveler et je félicite ces quatre grands artistes .

MYLENE FARMER

Quand Mylène a fait savoir qu’elle sortait un album en collaboration avec Laurent Boutonnat , j’ai été sceptique car le précédent album « bleu noir » que j’avais aimé avait été fait ,à la surprise générale , sans la participation de ce dernier et surtout il avait été produit par Red One .

Allait on avoir droit à nouveau à un univers farmérien : eh bien non Mylène et Laurent se renouvellent eux aussi avec succès surfant sur la vague techno et ça passe .

Il y a de très bon morceaux «  à l’ombre » , « quand » « moonkey me » et Mylène évolue Son personnage garde des zones d’ombre et une partie d’elle même sera toujours triste mais on comprend entre les lignes qu’elle tend à une certaine joie de vivre et l’on adhère .

J’aimerais que cet album et cette tournée soient les dernièrs de Mylène car pour ma part jusqu’à présent elle ne s’est jamais trompée pas plus que Laurent Boutonnat : chaque fois je suis bluffée , par contre n’aurait elle pas intérêt à plus de cinquante ans de s’arrêter ? J’ai bien peur qu’aprés cet album il n’y ait plus de renouvellement artistique et surtout les spectacles des tournées ne pourront pas être plus pharaoniques qu’ils ne l’ont été .
Il est essentiel de savoir s’arrêter sur du positif .

Published in: on 5 janvier 2013 at 18 h 41 min  Comments (5)