LA QUATRIEME DIMENSION

La quatrième dimension (the Twilight Zone est une série télévisée américaine créée par Rod Serling : elle a été diffusée aux Etats -Unis de 1959 à 1964

Ce que j’aime dans cette série c’est que c’est la toute première série télévisée qui parlait de paranormal , de fantastique , de science fiction pour l’époque c’était une vraie révolution .

De plus cette série n’a pas vieilli du tout , je la regardais à l’âge de 8 ans et je la regarde toujours avec plaisir pourtant les épisodes sont en noir et blancs mais on reste captivé du début à la fin et je me suis demandé pourquoi .
Déjà il y avait très peu d’acteurs dans chaque épisode souvent il y avait même 1 seul protagoniste et tout reposait sur le jeu de l’acteur , ce qui ne devait pas être si simple car tout fonder sur le jeu d’un acteur en 1959 était une prouesse car même si la réalisation est très soignée il y avait peu de moyens et la caméra suivait l’acteur qui faisait souvent passer toutes les émotions sur son visage .

Tous les thèmes du fantastique ont été abordés dans cette série : la mort personnifiée,
qui vient chercher les gens , le temps est il une valeur réelle ? Ne sommes nous pas tous des pantins , le thème des fantômes est aussi une constante de la série ainsi que l’existence des extraterrestres , les expériences sur les soldats de l’armée : on est en 1959 et effectivement c’est la course aux étoiles et en particulier à la lune donc le thème est souvent abordé et avec beaucoup de finesse ; en effet on a des épisodes où l’on voit les hommes se préparer à aller dans l’espace et avec le recul on pourrait sourire de la façon dont on voyait l’avenir à cette époque mais pas du tout car même si cette course à l’espace ne ‘est pas passée de cette manière , on y croit et on a peur durant ces épisodes , on est oppressé durant 25 minutes et on n’ a la réponse à ce qui arrive au héros qu’à la dernière minute de l’ épisode.

Cette série est pour moi extrêmement bien faite , très bien réalisée avec des acteurs souvent géniaux et pour cause ont débuté dans la 4ème dimension : Robert Redford, William Shatner, Charles Bronson ,Martin Landau que l’on a vu souvent dans des séries fantastiques (cosmos 1999, X files ), Peter Falk, Richard Matheson , Elisabeth Montgomery, beaucoup de d’acteurs ont débuté dans cette série ; enfin il faut noter que c’est une des rares séries ou il n’ y aucun personnage récurrent .

Hormis le fait que ce soit très bien réalisé , la musique est pour beaucoup dans l’oppression constante qu’éprouve le téléspectateur , il y a même souvent absence de musique ce qui rend les scènes plus angoissantes
De plus il y a un narrateur en voix off : Rod Sterling qui situe l’épisode et qui donne une conclusion amenant une réflexion .

Published in: on 19 février 2013 at 17 h 44 min  Comments (3)  

MACADAM COWBOY

macadam_cowboy,3

SYNOPSIS
Joe Buck, jeune cow-boy à la gueule d’ange, quitte sa petite ville natale du Texas pour s’établir à New York, où, sûr de son physique, il ambitionne de devenir gigolo. Mais il va très vite déchanter. Les riches clientes se font plus que rares, et Joe, candide et bercé d’illusions, se retrouve à court d’argent. Il croise alors la route de Rico « Ratso » Rizzo, un SDF infirme doublé d’un petit escroc. La solitude et la détresse aidant, ces deux paumés deviennent malgré eux compagnons de galère, accrochés à leurs rêves pour continuer d’y croire…

mon avis

Ce film de John Schlesinger raconte le parcours initiatique d’un jeune texan qui croit dur comme fer au rêve américain , il s’ennuie dans son trou perdu du Texas il part donc à New York en espérant faire fortune mais le problème est qu’il veut réussir à gagner sa vie en devenant gigolo.

On est choqué par ce principe qui fait que ce film de 1969 a été classé X alors qu’il n’y a pas grand chose à voir de traumatisant c’est juste le coté prostitution qui a choqué pour l’époque .

Au début du film Joe est un personnage stupide , naif , prétentieux qui n’a vraiment rien pour lui , il est très fier de sa tenue de cow boy qui lui rappelle la tenue de son enfance offerte par sa grand mère une femme à la fois bigote mais qui a couru les amants !
Il a va se révéler au fur et à mesure du film au contact de sa rencontre avec Rico interprété par Dustin Hoffman qui est bouleversante car à partir de cette dernière le héros va prendre en charge Rico comme un enfant : ce dernier est sdf , tuberculeux et n’a rien pour s’en sortir et il va faire prendre conscience àJohn Voight de sa naiveté et de sa descente aux enfers .

Cependant on comprend au fur et à mesure que de par son enfance et les souvenirs qui lui remontent à la figure pourquoi il est omnubilé par les femmes riches de préférence , en fait il est tout bonnement gigolo pour des femmes de la haute société .

Vers la fin du film le rêve de Joe est de gagner assez d’argent pour emmener Rico en Floride et trouver un travail honorable
Ce fim qui pourrait paraître sans intêret de par l’histoire dénonce un New York corrompu , sombre ou personne n’aide personne .
Ce que montre aussi le réalisateur dans ce film , c’est que au final une certaine catégorie de gens riches ne sont ni mieux ni meilleurs que ce garçon qui se fait avoir en prime en permanence car il n’est jamais payé quand son plan ne tourne pas court .

La force du film réside dans le tandem John Voigt « Dustin Hoffman «  tout les oppose mais ils se complètent et se raccrochent l’un à l’autre pour survivre .

Les acteurs sont plus que remarquables Dustin Hoffman est méconnaissable en personnage sdf handicapé qui boite en permanence , il réussit une très belle composition qui lui vaudra une nomination aux oscars .

John Voigt est aussi parfait en personnage naif .

Ce film à eu 3 oscars : meilleure réalisation , meilleur scénario, meilleure adaptation d’un roman , : celui de James Leo Herlihy : Midnight cowboy
et 2 nominations pour les acteurs principaux .
Ce film n’a absolument pas vieilli et je le classerais dans la catégorie drame psychologique et ce n’est rien de dire que c’est un drame .
Le réalisateur a réussi à faire de 2 personnages qui n’ ont rien pour eux , des héros exceptionnels car ils évoluent tout au long du film puisque c’est un parcours initatique sur l’apprentissage de la vie .

La musique est devenue culte en particulier avec la chanson « everybody’s talking »

Published in: on 17 février 2013 at 14 h 25 min  Comments (2)  

A DECOUVERT

9782265092501

SYNOPSIS :
Mickey est en colère. Des évènements tragiques l’obligent à vivre temporairement chez son oncle Myron, qu’il croit au moins en partie responsable de sa situation. En plus, Ashley, sa nouvelle petite amie, n’est pas venue en cours depuis des jours et ne donne plus signe de vie. Pire, à l’adresse où elle habitait , personne ne semble la connaître. Mickey, qui a déjà vécu trop de séparations douloureuses, refuse de se laisser faire encore une fois

mon avis :

Dans ce livre qui est la suite de « sous haute tension » , on peut suivre les aventures du neveu de Myron Bolitar , Mickey Bolitar .

Dans ce volume , c’est lui le héros et c’est mieux ainsi car Harlan Coben peut ainsi mettre en valeur le choc des cultures / en effet l’oncle qui n’a pas d’enfant et qui va être chargé de l’éducation de son neveu va découvrir ce qu’est « la jeunesse « donc le livre malgré des enquêtes difficiles est rempli d’ humour .

D’abord la petite amie de Mickey ,Ashley ,disparaît du jour au lendemain sans prévenir ; Mickey va alors prendre l’enquête en main en compagnie d’une amie gothique que le lycée rejette « Emma « et d’Arthur un ami que les autres tiennent à l’écart et à eux trois ils vont découvrir l’impensable .

Mickey va vite découvrir qu’Ashley n’est pas la jeune fille qui’l croyait .

Pour couronner le tout une deuxième enquête se greffe sur la première : qui habite la maison de celle que l’on appelle la femme «  chauve souris » et qui est cette femme qui est enterrée dans son jardin ?

Dans cette deuxième enquête, on plonge dans l’univers des camps de concentration : c’est bien de se souvenir de ce moment de la guerre et on est véritablement ému, la fin du livre nous dirige d’ailleurs vers un troisième volume qui s’orienterait vers la traque d’un criminel nazi .

Myron Bolitar n’apparait que partiellement dans cette enquête .

Aprés le livre «  sous haute tension » ,«  a decouvert «  m’a vraiment donné envie de suivre les aventures de « Mickey Bolitar car c’est écrit dans un style différent avec un langage plus jeune. Harlan Coben veut sans doute toucher les jeunes à travers cette lecture et ce n’est pas plus mal : le livre est beaucoup plus court que les livres traditionnels de l’auteur puisque de 500 pages on passe à 250 et ça se lit extrêmement vite .

Le style est concis, on ne se perd pas dans les personnages, le rythme est enlevé, soutenu , l’intrigue est riche et palpitante , le dénouement est encore une fois inattendu et laisse entendre qu’un 3ème volet est en cours d’écriture et je n’ ai qu’une hâte , c’est de découvrir ce découvrir ce dernier .

Mieux vaut avoir lu Haute Tension pour comprendre pourquoi Mickey est élevé par son oncle . aprés on peut se dire qu’ayant un résumé de ce livre, le lecteur peut passer directement à « à découvert » et la lecture ne s’en trouvera pas plus appauvrie.

Tout le long du roman, on se sent à la place de Mickey qui est déjà complètement perdu , qui « déboule » dans un nouveau lycée et le fait que sa petite amie disparaisse le perturbe totalement, ce personnage est vraiment attachant et sympathique , on souffre avec lui, on sourit avec lui bref on est embarqué dans l’histoire du début à la fin .

En parlant de la fin elle est plus que surprenante , le dénouement dont on reste sans voix ne se fait que durant les deux dernières lignes de la dernière page du livre .,

Un excellent roman avec lequel je me suis fait extrêmement plaisir : Harlan Coben n’a pas fini de me surprendre .

Published in: on 10 février 2013 at 15 h 38 min  Comments (4)  

JE TE DIS TOUT

François Hanss à tout compris sur l’amour que l’on peut ressentir pour un cheval qui devient au fur et à mesure que l’on grandit et que l’on souffre ensemble notre double .
J’ai tellement de fois ressentie cela pour mon premier cheval qui est et qui sera toujours mon double , mon confident , mon tout ….

Silencieux
merveilleux
Dans ce soir mouvant
J’écoute le vent

Héritière
Passagère
De mes jours maudits
ça je le suis

Mon amour
je te dis tout
tu peuples ma vie
à l’infini

Abuse le sort
frappe à ma porte
pose une main
sur mon front
sur mes seins

Si d’aventure
je quittais terre
tu es mon sang
mon double aimant
mon ADN

Et sur ton pull
je broderais M
pour que nos sangs
se mêlent au vent
mon ADN

Dénudée
enserrée
dans ce jeu sanglant
je dis tout au vent

Aussi calme
qu’un nuage

je suis qui pardonne au temps
aux absents

Mon amour
je te dis tout
tu peuples ma vie
à l’infini

Abuse du sort
frappe à ma porte
Pose une main
sur mon front
sur mes seins

paroles : Mylène farmer , musique Laurent Boutonnat

Published in: on 8 février 2013 at 19 h 12 min  Comments (3)  

ANGEL HEART

affiche_Angel_Heart__Aux_portes_de_l_enfer_1987_1SYNOPSIS

L’intrigue se déroule en 1955 et commence à New York. Harry Angel est un détective privé, habitué à des petites affaires selon ses propres dires. Il est contacté par Herman Winesap, avocat-conseil d’un certain Louis Cyphre, qui veut l’engager pour retrouver Johnny Favorite. Ce dernier, de son vrai nom Jonathan Liebling, est un ancien crooner disparu douze ans plus tôt, alors qu’il était en dette envers Cyphre.

MON AVIS

D’emblée , j’ai accroché à ce film car dés le début on est happé par le face à face De Niro / Mickey Rourke

Le premier est méconnaissable et si son nom n’avait pas été marqué au générique, j’aurais eu bien du mal à le reconnaître .

Le second campe un personnage attachant dans le rôle d’un détective privé un peu fauché toujours habillé de la même manière : un costume trop grand , un pantalon sur lequel il marche et il flotte dans son manteau . Affublé de lunettes pour lire , le personnage fait rire quand on voit sa dégaine et et aussi de phrases bourrées d’humour .

Dés le départ on sent une histoire de surnaturel :le personnage de Robert de Niro est bizarre , angoissant , puis petit à petit le suspense va monter car plus Angel avance dans son enquête sur Johnny Favorite  plus cette dernière vire au cauchemar et les meurtres s’accumulent de façon atroce .

L’enquête commence dans le quartier de brooklyn pour finir en Louisiane en pleine magie vaudou

Durant tout le film on se dit « est ce qu’au final ce Johnny Favorite existe » qui s’amuse à tuer dés qu ‘ Angel trouve une piste intéressante et qui est ce fameux avocat qui a engagé Angel : Louis Cyphre ? pourquoi se fait t’il tant pressant et insistant ?

La tension monte d’un cran à chaque fois ; à plusieurs reprises Angel dit qu’il veut arreter l’enquête mais Robert de Niro refuse :pourquoi , on ne le sait qu’à la fin .

Ce qui est interessant est que cette histoire se déroule en 1955 donc on a une jolie reconstitution de la Louisiane de ces années là avec tout ce que cela comporte dans le peuple noir .Inutile de dire que le détective Angel est mal venu d’enqueter dans le milieu noir et de s’attacher à certains personnages pour l’époque ça ne se faisait pas du tout .

Au milieu du film , l’enquete d’ Angel va le mener à la Nouvelle Orléans dans le monde du vaudou et là le film bascule dans une violence assez forte , le film est sombre et devient glauque pour aller vers un dénouement qui m’a laissé les bras ballants .
On ne sait qu’à la dernière minute ce qu’est devenu Johnny Favorite et là on se prend un choc et pour peu on a envie de hurler comme Angel et on se sent perdre pied tout comme lui quand il découvre la sinistre vérité .

Lors de sa sortie en salle en 1987 ce film d’Alan Parker a été controversé car d’une part jugé trop violent pour certains et d’autre part la fin est complexe .

Je reconnais que le film est violent mais c’est une violence nécessaire pour ce genre de film , par contre la fin est compliquée alors si vous voulez voir le film il faut le prendre en dvd et revoir la scène finale pour être sur de comprendre , ce qui est dommage car c’est un excellent film mais la fin qui est vraiment originale et qui nous plonge dans le fantastique est compliquée à comprendre je le reconnais . Cependant , une fois cette fin comprise , on n’ a qu’une envie : reprendre le film le jour même pour tout revoir sous un autre angle .

Je classe ce film dans le genre policier fantastique .
Le scénario est excellent écrit par Alan Parker mais basé sur un livre de William Hjortsberg.

Les acteurs sont remarquables Mickey Rourke et Robert de Niro en tête .
On retiendra les performances de Lisa Bonnet et Charlotte Rampling.
Tous les autres protagonistes jouent parfaitement bien ,
Un bon film qui dure 2h et durant lequel on ne s’ennuie vraiment pas .

Published in: on 8 février 2013 at 19 h 03 min  Comments (3)  

PETITION POUR SAUVER LE PARC DE VALMY

Cette année le gagnant de Koh Lanta Ugo aura eu le mérite de faire découvrir le parc de Valmy ou il travaille en tant que Fauconnier .
Ce parc est menacé d’expulsion , des rapaces sont déjà morts .
il y a une pétition à signer dont je vous mets le lien ci dessous.
merci de prendre 30 secondes de votre temps pour aider les animaux : c’est gratuit

http://www.petitionpublique.fr/?pi=CLAUDINE
merci de faire tourner sur vos blogs pour ceux qui peuvent .

je vous mets aussi le lien officiel si vous désirez en savoir plus sur ce parc http://www.lesaiglesdevalmy.com

Published in: on 3 février 2013 at 14 h 40 min  Comments (4)