LETTRES A UN TUEUR

lettres a un tueur

SYNOPSIS

Après avoir été condamné injustement pour le meurtre de sa femme, Race Darnell attend depuis sept ans son exécution dans le couloir de la mort d’un pénitencier de l’Utah. Pour tromper l’angoisse, il correspond avec quatre femmes, chacune ignorant l’existence des trois autres. Toutes sont amoureuses de lui et sont prêtes à vivre avec lui s’il retrouve la liberté. Son avocat réussit à prouver l’innocence de Race. Il est libéré. C’est alors que ses correspondantes se font assassiner les unes après les autres et que tout l’accuse…

Mon avis :

Qu’est ce qu’avait à perdre Race Darnell condamné à mort à entretenir une correspondance avec 4 femmes ? visiblement rien .

Jusqu’à ce qu’un jour un gardien de prison décide d’intervertir les cassettes audio qu’il envoie à ces femmes : personne ne se doute alors du cauchemar qui va l’attendre à la sortie de prison .

Lorsque l’une des quatre femmes va s’apercevoir qu’il correspond avec d’autres , cette dernière promet de lui réserver un sort pire que la prison , pire que la peine mort !

Suite à un appel de sa condamnation , Darnell est blanchi et sort de prison, il se sent libre et loin de la mort pourtant ce qui l’attend est aussi une autre forme de condamnation ;

Dés sa sortie de prison, Darnell cherche désespérément quelle femme peut lui en vouloir à ce point l’une l’attend même à sa sortie de prison , il décide alors de les rencontrer une par une mais deux d’entre elles s’avèrent menaçantes . Allant d’état en état et s’informant sur leur vie , il mène alors son enquête .

Méfiant , il demande de l’aide à son ancien gardien de cellule , avec qui il s’est lié d’amitié durant son incarcération et il s’aperçoit aussi très vite que ces femmes sont loin de l’image qu’elles ont voulu donner d’elles en prison , on se demande alors qui est le plus fou, celui qui sort de prison pour meurtre ou ces femmes qui cachent toutes quelque chose .

Durant le film, j’ai suspecté les quatre femmes ainsi on va comme le héros de l’une à l’autre en se disant cette fois ci il la tient mais non on revient sur une autre femme persuadé que c’est la bonne.On rentre alors dans une chasse à l’homme ,celle d’un ex condamné à mort ce qui est le comble pour cet ex prisonnier .

Commencent alors des meurtres similaires à ceux pour lesquels Darne avait était condamné , la police le suspecte alors de réitérer ses meurtres et s’ il est arrêté cette fois ci il n’échappera pas à la peine de mort : en effet, la femme qui lui veut tant a ourdi un plan machiavélique le faisant passer pour le vrai tueur de son ex femme et copie la manière de tuer du meurtrier utilisant les mêmes méthodes et la même marque de fabrique et laissant derrière elle l’ADN de Darnell.

Comment Darnell va t’il sortir indemne ce ce plan ? , comment la police va t’elle pouvoir le croire et qui est la fameuse femme qui lui en veut tant ? on ne le sait que dans les 5 dernières minutes du film dont le suspense va crescendo et on a alors une sacrée surprise que je tairai .

Patrick Swayze interprète à merveille ce rôle et même si le film a eu peu de sucés en salle en 1999 il est excellent en DVD et je l’ai vu deux fois ce qui est primordial car lorsque l’on connaît la fin, on n’ a qu’une hâte :revoir le film car connaissant le tueur , on regarde le film sous un autre angle .

Published in: on 30 mars 2013 at 14 h 13 min  Comments (2)  

CETTE NUIT LA

sans-titre

Cette nuit-là « Vous vous réveillez un matin, la maison est vide, votre famille a disparu… » Cynthia a quatorze ans. Elle a fait le mur pour la première fois, telle une adolescente rebelle devant l’autorité familiale. Sauf que, le lendemain, plus aucune trace de ses parents et de son petit frère. Et aucun indice. Vingt-cinq ans plus tard, elle n’en sait toujours pas davantage. Jusqu’à ce qu’un coup de téléphone fasse resurgir le passé…

Mon avis

Dés le début du roman ,on est emporté dans un tourbillon de suspense qui va crescendo .

On se met à la place de cette pauvre Cynthia alors adolescente qui se réveille dans une maison vide et la description est telle qu’on a froid dans le dos et que l’on se demande ce qui s’est passé cette nuit là ?

25 ans plus tard, Cynthia est mariée et aune petite fille son mari est extrêmement compréhensif et accepte son passé .

Pourtant un jour alors que l’héroïne essaye de mettre cette histoire derrière elle, un appel téléphonique lui fait comprendre que sa famille est en vie .

A partir de là Cynthia se sent observée , des affaires et des objets de sa famille sont déposés dans sa maison, pourtant son mari n’est jamais présent et il peut se demander si sa femme ne perd pas la tête.

Même si celui ci continue de la soutenir en engageant un détective privé afin de savoir ce qui est arrivée 25 ans plus tôt , petit à petit des meurtres vont faire renaître la terreur chez Cynthia qui est persuadée d’avoir croiser son frère .

Cynthia est elle folle , victime d’hallucinations, son mari doute mais va mener l’enquête pendant que sa femme sombre doutant petit à petit d’elle même : le couple part alors à la dérive .

Que s’est t’il réellement passé « cette nuit là »  25 ans auparavant ? Qu’est devenue la famille de Cynthia ,est elle encore vivante  ?

Ce livre est très bien écrit : j’ai tourné les 555 pages très vite voulant à tout prix savoir la suite de ce thriller habilement mené , la psychologie des personnages est fouillée , il y a des détails précis mais sans longueur .
De plus les chapitres sont courts et concis .

C’est le deuxième livre de Linwood Barclay que j’ai lu ,cela m’a donné envie d’en lire un troisième car c’est un auteur qui a énormément de talent .

Published in: on 24 mars 2013 at 18 h 30 min  Comments (2)  

PRIMEVAL : LES PORTES DU TEMPS

PRIMEVAL

SYNOPSIS

Des créatures préhistoriques apparaissent aux quatre coins de l’Angleterre. Entre plusieurs époques des portes s’ouvrent d’un coup, sans explication. Bon nombre d’animaux disparus depuis plusieurs millions d’années réapparaîssent et sement le trouble dans la ville.
Le paléontologue Nick Cutter a pour mission de créer une équipe de chercheurs pour étudier et comprendre ces évènements. Son équipe et lui-même devront tout faire pour empêcher ces portails nommées « anomalies spatio-temporelles » de réapparaître. Et il essayera de retrouver son épouse, Helen disparue huit ans avant l’apparition de ces créatures et anomalies…

mon avis :

J’ai découvert cette série britannique il y a peu de temps et elle me paraît fort interessante .

Cela faisait longtemps que j’attendais de trouver une série fantastique de qualité mais il n’y avait rien de novateur pour moi ces dernières années .

J’aime le thème du voyage dans le temps qui est propice à la création d’histoires originales .

Ce qui est nouveau dans cette série c’est que les fils conducteurs sont les animaux préhistoriques qui apparaisent à chaque épisode tout en mélant une seconde intrigue .

Passionée par la paléantologie, cette série me comble donc car elle mêle très habilement cette science, le fantastique et la science fiction .

La première fois que j’ai vu la série , le coté animal préhistorique m’a laisse perplexe car j’avais peur que ça désserve cette dernière mais le scénario est extrêmement bien fait .

Les personnages sont très attachants ,le titre originalde la série est en fait «  Nick Cutter ou les portes du temps » car c’est lui le héros .

On va découvrir petit à petit les vrais personnalités des protagonistes : complot et trahison sont au rendez vous .

Il y a 5 saisons , la série a été diffusée sur M6 en 2009 et passe maintenant le lundi soir sur la TNT  sur NRJ Paris .

Published in: on 19 mars 2013 at 14 h 31 min  Comments (4)  

CHANSON COUP DE COEUR

Il était minuit passé,
Quand on est tombé d’accord
Tu t’occuperais de m’oublier
Moi de t’aimer encore
J’aurai du mal à rêver
Si c’est plus toi qui m’endort
Du mal à me réveiller
Si c’est plus toi

Tu m’avais dit d’essayer
Je crois que j’essaie encore
Tu m’avais dit d’accepter
Je crois que j’essaie encore

Et j’essaie d’enchainer
D’autres corps d’autres accords
D’autres raisons de voyager,
De sourire sur le passeport
J’essaie de ne plus saigner
En attendant du renfort
De ne pas faire de prisonniers
En attendant

Tu m’avais dit d’essayer
Je crois que j’essaie encore
Tu m’avais dit liberté
Je crois que j’essaie encore
Mais comment m’inventer un passé digne d’un avenir
Mais comment apprendre à devenir ton plus lointain,
Ton plus lointain souvenir

Que tu me tiennes que tu me tues
Je meurs si je t’aime
Je meurs si je ne’t’aime plus
Si je n’t’aime plus

Tu m’avais dit d’être fort
Je crois que j’essaie encore
Tu m’avais dit c’est pas la mort
Je crois que j’essaie encore
Tu m’avais dit d’oublier
Je crois que j’oublie encore
Tu m’avais dit d’essayer
Je crois que,
Je crois que je t’aime encore

Published in: on 18 mars 2013 at 14 h 38 min  Comments (2)  

DIE HARD 5

die hard

Dans ce cinquième volet on retrouve John Mc Lane à Moscou à la recherche de son fils Jack qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux Mc Lane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

J’avais adoré la série DIE Hard : j’ai vu les quatre premiers films qui étaient palpitants et bourrés d’humour et j’appréciais le héros John Mc Lane interprété par Bruce Willis
Quelle ne fut pas ma déception en constatant que ce film est loupé !

En effet pour commencer sur 1h30 de film, on a le droit à 30 bonnes minutes de courses poursuites en voiture qui semblent ne jamais vouloir s’arrêter .
Le héros est devenu caricatural et l’humour tombe à plat !

Quant à l’histoire ,le scénariste semble être resté à l’époque de la guerre froide, on ne voit dans ce film que les héros américains contre les méchants russes !!!! et l’Europe n’existe même pas .

On a vraiment l’impression qu’on est resté 40 ans en arrière c’est assez dramatique encore une fois les américains nous font bien remarquer qu’ils sont les maîtres du monde et qu’ils sauveront l’humanité entière ce qui m’agace profondément .
Rien en général n’est ni blanc , ni noir , mais dans le film tout est blanc chez les américains et tout est très très noir chez les russes .
Je n’ose penser à la réaction des russes quand ils ont vu ce film qui est tout de même sorti chez eux !!!

Là encore l’histoire est caricaturale et je peux même dire que pour ma part cette dernière est inexistante et sans finesse .
La réalisation est poussive .De plus aucun acteur ne sort du lot : celui qui joue son fils Jake est incolore et sans saveur et pas attachant ;alors que le scénariste avait matière à faire en exploitant les rapports père fils .

Les autres films duraient plus de deux heures et on ne voyait pas le temps passer mais sur ce dernier en 1h36 on s’ennuie ferme ! Et on pousse un soupir de soulagement à la fin .
En conclusion Bruce Willis a fait le film de trop , espérons que John Mc Lane prenne sa retraite très rapidement .

Published in: on 18 mars 2013 at 14 h 25 min  Laisser un commentaire  

CRAINS LE PIRE

crains le pire

Tim Blake, père de famille divorcé, mène une vie paisible. Sydney, sa fille de 17 ans, a trouvé un petit boulot d’été dans un hôtel. Ce matin-là, elle s’en va et lui promet d’être de retour pour dîner. Mais le soir, elle ne rentre pas et ne laisse pas de message ; les autres soirs non plus. Tim mettra tout en œuvre pour retrouver Sydney…

Dés le début j’ai été captivée par cette histoire très bien écrite .

D’emblée, on se sent à la place du père qui ne sait pas ce qu’est devenue sa fille et qui petit à petit va de stupéfaction en stupéfaction en découvrant des choses qu’il n’aurait pas soupçonné sur sa fille .

La connaissait t’il vraiment ? Travaillait t’elle vraiment dans cet hotel .

Dans ce roman, on croise d’autres protagonistes qui ont quelque chose à cacher .Tim va alors découvrir au fur et à mesure de son enquête ,qu’il décide de mener, car il est le premier suspect sur la liste , que tout le monde cache quelque chose .

Au final, on peut se poser la question à savoir qui sont vraiment les gens , connaît on vraiment son propre entourage , sa propre famille et même ce que l’on a de plus précieux.

Sa patronne ne fait aucun sentiment et le menace de renvoi , il n’y a pas de temps pour s’appesantir sur ses sentiments quand on travaille .

Tim sera obligé de faire appel à son « ennemi » le mari de son ex femme , il va apprendre à connaître ce dernier ainsi que son beau fils qui lui aussi joue un rôle mais lequel ?

On souffre avec Tim qui n’en revient pas de perdre un enfant et rien ne lui sera épargné durant 500 pages qui se laissent dévorer : les détails sont soignés sans qu’il n’y ait de longueur ce qui est appréciable .
Les chapitres sont courts et concis , les sentiments fouillés , on arrive ainsi à partager le désespoir puis la colère du héros

Le suspense va aller crescendo jusqu’au dénouement final et totalement inattendu qui laisse stupéfait .

C’est la 1ere fois que je lis un roman de Linwood Barclay et du coup j’ en ai acheté d’autres que je dévore donc il y aura d’autres critiques de cet auteur que j’ai découvert et que j’apprécie énormément .

Published in: on 18 mars 2013 at 13 h 59 min  Comments (2)