CHANSON COUP DE COEUR

Tu me dis que rien ne passe
Même au bout d’un moment
Qu’un beau jour c’est une impasse
Et derrière l’océan
Que l’on garde toujours la trace
D’un amour, d’un absent
Que tu refais surface
Comme hier droit devant
Tu me dis que rien ne sert
La parole ou le temps
Qu’il faudra une vie entière
Pour un jour faire semblant
Pour regarder en arrière
Revenir en souriant
En gardant ce qu’il faut taire
Et puis faire comme avant

Je peux seulement te dire
Je peux seulement te dire
Qu’il m’a fallu la peur pour être rassuré
Que j’ai connu la douleur avant d’être consolé
Qu’il m’a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher
Que j’ai connu la rancœur bien avant d’être apaisé
Tu ne sais pas encore ce que je sais par cœur
Ce que je sais par cœur…beau malheur

Tu me dis que rien n’efface
Ni la craie ni le sang
Qu’on apprend après la classe
Ou après ses 30 ans
On peut dire 3 fois hélas
Que personne ne l’entend
Comme personne ne remplace
Ceux qui partent pour longtemps
Tu me dis que vient l’hiver
Qu’on oublie le printemps
Que l’on vide les étagères
Qu’on remplit autrement
Qu’on se rappelle les yeux verts
Le rire à chaque instant
Qu’après tout la voix se perd
Mais les mots sont vivants

Je peux seulement te dire
Je peux seulement te dire
Qu’il m’a fallu la peur pour être rassuré
Que j’ai connu la douleur avant d’être consolé
Qu’il m’a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher
Que j’ai connu la rancœur bien avant d’être apaisé
Tu ne sais pas encore ce que je sais par cœur
Ce que je sais par cœur

Tu me dis que c’est un piège
Un jeu pour les perdants
Que le bateau est en liège
Et l’armure en fer blanc
Que plus rien ne te protège
Ou alors pas longtemps
Que c’est comme un sortilège
D’être seul à présent

Je peux seulement te dire
Je peux seulement te dire
Pour être rassuré
Avant d’être consolé
Pour ne plus rien cacher
Bien avant d’être apaisé

Il m’a fallu la peur pour être rassuré
Et j’ai connu la douleur avant d’être consolé
Il m’a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher
Et j’ai connu la rancœur bien avant d’être apaisé
Tu ne sais pas encore ce que je sais par cœur
Ce que je sais par cœur…beau malheur

Published in: on 19 avril 2013 at 19 h 28 min  Comments (3)  

OBLIVION

OBLIVION

synopsis

2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin.
La vie de Jack est bouleversée quand il assiste au crash d’un vaisseau spatial et décide de porter secours à la seule rescapée Julia qui lui rappelle des souvenirs qu’il ne peut expliquer .

Mon avis :

J’ai envie de diviser ce film de science fiction en plusieurs parties.

Dans les premiers instants du film ,on voit un couple:Jack Harper et Victoria qui luttent contre les drones , tous les deux vivent tous les jours les mêmes évènements , sombrant dans une routine angoissante au point que l’on a l’impression nous aussi de se sentir peser en raison du poids de ce quotidien si semblable ; on a l’impression que c’est la même journée qui recommence chaque jour .

Cependant Jack Harper est envahi par des rêves ou il voit une inconnue et son passé sur terre , il se demande d’ où viennent ses souvenirs mais Sally la directrice des opérations de nettoyage des drones lui interdit de s’ apesantir sur ces souvenirs .

Jack cependant continue de chercher qui il est , tout en chassant les ennemis qui ont détruit la terre jusqu’au jour où un vaisseau spatial va s’écraser sur la terre et bravant les interdits , il décide de sauver cette étrange inconnue Julia

Tout va alors basculer : les ennemis que jack devaient détruire vont s’avérer être totalement différents de ce qu’il pensait visiblement on lui a menti et pourquoi ?

Ses souvenirs reviennent à la surface mais là encore ils ont été tronqués . Jack va alors découvrir une vérité assez terrible à laquelle on ne s’attend pas , on va de mauvaises surprises en mauvaises surprises tel le héros qui va se retrouver piégé.

Au delà de la simple histoire de science fiction , il y a toute l’idéologie politique que dégage le film ,comme bien souvent dans les films de science fiction car l’auteur dénonce alors tout un système politique corrompu qu’ il remet en cause ,

Les paysages sont magnifiques, tous tournés en Islande d’où une certaine clarté choisie volontairement par le réalisateur qui ne voulait pas d’un film sombre et la réalisation joue sur les oppositions :paysages dévastés et d’un seul coup on tombe sur un bout de coin paradisiaque se demandant si on est sur la même planète .

De même il a refusé de faire le film en 3 D car cela rendait le film plus terne .

De plus on a une sensation de huis clos car il y a très peu de protagonistes et le fait que la terre soit totalement dévastée renforce cette impression .

Les acteurs jouent extrêmement bien . Je n’aime pas Tom Cruise en tant qu’homme mais l’acteur reste bluffant je dois bien l’admettre , j’ai retrouvé avec plaisir Morgan Freeman que je n’avais pas vu depuis quelque temps au cinéma et qui trouve là encore un excellent rôle.

Ce film est directement inspiré d’une nouvelle de Joseph Kosinski qui a lui même écrit, produit et réalisé le film : on n’est jamais mieux servi que par soi même !

A ma grande surprise, très peu de journalistes se sont penchés sur la signification du mot Oblivion disant que le mot venait du latin, cependant en recherchant plus loin on s’aperçoit que le mot oblivio existe bien en latin mais pas Oblivion qui en revanche vient du Babylonien et qui signifie « oubli »

Published in: on 19 avril 2013 at 14 h 27 min  Comments (4)