CHANSON DE L ‘ETE

Allez c’est l’été et le dernier tube de James Blunt donne envie de bouger ! J’adore

Publicités
Published in: on 28 juin 2014 at 14 h 44 min  Comments (2)  

NOE

affiche-du-film-noe-11090332teolb

J’ai entendu de bonnes et mauvaises critiques à propos de ce film .
En ce qui me concerne , je l’ai vaiment beaucoup aimé.

Le réalisateur :Darren Aronofsky nous plonge dans l’atmosphère du bas néolithique, période à laquelle a vécu Noé avec sa femme et ses 3 fils ainsi que sa fille adoptive .

Depuis le meurtre d’Abel par Cain , les descendants de ce dernier propagent le mal ; seul noé dernier descendant de Mathusalem refuse ce monde décadent et peu à peu il va faire des rêves où il voit des hommes mourir noyés : il comprend alors que Dieu s’adresse à lui , pour lui demander de construire une arche afin de sauver un couple de chaque espèce d’animal car la terre sera détruite et seul Noé sera sauvé.

Durant des années Noé constuit cette arche avec l’aide des sa famille, alors que le mal augmente .

Là ou pour moi le film devient interessant c’est que le réalisateur se met à la place d’un Noé qu’il rend trés humain avec ses excés, ses angoisses et ses faiblesses; contrairement au cliché Noé n’est pas un vieux sage avec une longue barbe , il va jusqu’à douter de sa survie, se demandant au final si lui même est aussi bon qu’on le lui dit ? Mérite t’il aussi d’etre sauvé ? Est ce que ses descendants ne vont pas commettre les mêmes erreurs ?

D’ailleurs durant le film je me suis dit « mais le pauvre homme , il s’est donné bien du mal pour rien vu le monde que l’on a aujourd’hui  » : l’homme est méchant naturellement , c’est dans sa nature et c’est ainsi que Darren Aronofsky voit les choses .

Donc par moment on n’a plus affaire à un héros mais à un anti héros tourmenté, en proie aux doutes qui va demander conseil à Mathusalem .

Il y a dans ce film bien sur un message écologique : arretons de détruire les animaux et la nature mais le réalisateur ne sombre jamais dans les clichés car toutes ces questions sont trés habilement amenées sur le plan philosophique .

Je sais que le film a été interdit au moyen orient, et dans certains pays Musulmans d’Asie car effectivement Noé ,dans le Coran, est un prophète : on ne peut donc pas le représenter .

Je respecte toutes les religons toutefois le réalisateur a bien stipulé dés le début qu’il s’était inspiré du Noe de la Bible donc je ne vois pas trop ou est le souci.

Le film a aussi suscité la colère des chrétiens car certes oui , il y a des anachronismes volontaires :
les fils de Noe étaient mariés au moment du déluge et dans le film ils ne le sont pas , Noé n’a jamais eu de fille adoptive et des anges déchus sont chargés de veiller sur l’arche .

Pour ma part cela n’entache en rien l’histoire décrite dans le film , je pense qu’il faut savoir faire la part des choses , réfléchir et ne pas tout suivre au pied de la lettre et surtout comprendre le réalisateur : Noé est humain : ce n’est pas un saint homme par moment et cela le rend encore plus attachant et le scénario en n’est que plus renforcé .

De plus je pense que Noé étant un homme , il me semble que l’on n’ était pas là pour savoir ce qu’il a bien pu penser ni les questions qu’il a pu se poser donc pour moi il n’y avait pas lieu de faire autant de polémiques .

Les acteurs sont justes et jouent à le perfection : j’ai retrouvé Russel Crowe dans un rôle ou il excelle , aprés Gladiator pour moi c’est un des meilleurs roles qu’il ait pu avoir .

Emma watson a bien grandi depuis Harry Potter et on découvre une belle actrice dans tous les sens du terme ainsi que Jennifer Connelly qui joue ‘épouse de Noé.

Anthony Hopkins campe un Mathusalem grandiose bref un trés beau film à voir et à revoir .

Published in: on 24 juin 2014 at 14 h 27 min  Comments (2)  

COUP DE COEUR MUSICAL

j’ai pas mal d’articles à poster , ils sont faits au brouillon sur un bon vieux cahier .

Avec le boulot j’ai peu de temps pour passer mais je vais essayer de faire au mieux

je poste déjà  mon dernier coup de coeur musical .

 

 

PAROLES

Échirolles centre, banlieue sud de Grenoble
Je m’appelle Sofian, j’ai vingt ans
Kevin c’est mon pote, on est inséparables
J’ai un job, moi je vis simplement

Le soir à Villeneuve, les grands frères et les gosses
Les terrains de foot et la boxe
Qui a eu tort, la raison du plus fort
Pour un regard en croix, je suis mort

Toi mon frère dis-moi pourquoi
La vie continue sans moi
Dis-moi pourquoi j’étais là
Un jour au mauvais endroit
Les cafés, les cinémas
Je n’y retournerai pas
Ma vie s’est arrêtée là
Un jour au mauvais endroit

Dans la violence s’est brisée mon enfance
J’ai perdu l’existence et le sens
Dans les allées du parc Maurice Thorez
On a poignardé ma jeunesse

Qui a mis ça, la guerre dans nos quartiers
L’abandon, l’ennui, la télé
Des couteaux de combat dans les mains des gamins
Pour un regard en croix, c’est la fin

Toi mon frère dis-moi pourquoi
La vie continue sans moi
Dis-moi pourquoi j’étais là
Un jour au mauvais endroit
Les cafés, les cinémas
Je n’y retournerai pas
Ma vie s’est arrêtée là
Un jour au mauvais endroit

Et c’est parce qu’ils étaient là
Un jour au mauvais endroit
Qu’ailleurs, ici, ou là-bas
Pour nos frères plus jamais ça

Plus jamais, plus jamais, plus jamais ça (x3)
Plus jamais, plus jamais
Pour nos frères plus jamais ça

Plus jamais, plus jamais, plus jamais ça (x3)
Plus jamais, plus jamais
Non pour nos frères plus jamais ça

Plus jamais, plus jamais, plus jamais ça (x3)
Plus jamais, plus jamais

Paroles Marie Bastide
Musique Calogero

Published in: on 19 juin 2014 at 19 h 53 min  Comments (2)